Première fois...

6 Juillet 2012 , Rédigé par FlyingFriends Publié dans #Festival

Juin 2012, 14ème festival des Solidays.

Le premier pour moi.
3 mois que tout le monde m’en parle.

Arrivée sous une alerte orange à l’orage, au moment où le ciel se met à tomber sur Longchamp, un bon début !
Une installation rapide (premier oubli : la serviette de toilette, dur…). C’est parti pour retrouver directement l’équipe du Merch. Je découvre les stocks, les cartons pleins de vêtements, les programmes, etc. C’est parti pour le : transport, comptage, pliage, recomptage, dépliage, repliage…

Un premier contact sympathique avec une équipe ouverte et aussi contente de se retrouver. Il est enfin l’heure de l’apéro. Première Jaqueline, deuxième Jaqueline, troisième Jaquelin, quatrième Jaqueline, cinquième Jaqueline, Cindy me dit d’aller me coucher pour attaquer à 8h le lendemain (ah zut, j’avais pas prévu ça), sixième Jaqueline (ça y est je danse sur la table), deuxième bonne nuit de maman Cindy. Cette fois je vais y aller.

On ne m’avait pas menti, ça s’annonce sympa !


C’est parti pour un petit quart d’heure de marche jusqu’au camping béné. L’impression en me couchant de dormir sur groupe électrogène avec la soufflerie dans les oreilles et d’être comme en plein jour grâce au spot des douches (je me souviens qu’on m’a aussi parlé d’une invention stylé appelé boulquies… à tester !)


Vendredi, première journée du festival, c’est parti !
Installation des stands Paris (attention, je crois qu’on va s’envoler avec la tente).
Matinée de montage. Repas du midi, premier Brief et repas tous ensemble.

Découverte des volants… impressionnant !, des resp volants, très impressionnant ;)

 

Article (9) 

15h… c’est l’ouverture des portes…  c’est parti pour le 14ème festival des Solidays !!!! C’est aussi parti pour la vente de 25 000 programmes en moins de 3 jours dans la joie et la bonne humeur !
Les bananes se remplissent (…), les sacs se vident et les festivaliers ne cessent d’affluer. Impressionnant en fait.

 

C’est à partir de ce moment où  les choses commencent à vraiment s’enchaîner. Je me souviens de ces heures à déambuler pour vendre chaque programme, de toutes ces phrases répéter de façon… répétitive mais aussi de ces rires pour nos slogans, chansons, etc. Je n’oublierai évidemment pas ce dernier jour de vente épique, sous la pluie, où la boue avait remplacé l’herbe et où les programmes se décomposaient au fur et à mesure que le degré d’humidité du vendeur augmentait. Je revois aussi cette ovation à notre retour à la tente qui a fait chaud au cœur.

 

Article (4) Article (6)

 

Et de manière générale, je me souviendrai de tous ces repas exotiques partagés avec de sympathiques volants, de tout ces bons moments, ces rires, ces danses, ces batailles de boues, ces concerts, ces briefs, cette motivation, cette équipe. Mais également de moment plus émouvant comme le Patchwork des noms. De moments hors du temps comme j’ai vécu lors du passage sur la scène Paris pour l’hommage aux bénévoles, une foule incroyable, des mains levées, partout…partout.

 

Je me souviens de toutes ces personnes que j’ai rencontrées et avec qui j’ai passé un premier Solidays exceptionnelle.
A l’année prochaine !

 

Merci à tous

Pierre (ou Tom Sawyer pour certain ;)

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
N
Merci Pierre, c'était une belle premiere fois apparement !<br /> <br /> Et ca me meme permis de savoir ce qui se passe le jeudi soir a longchamps, interressant dis donc !
Répondre
J
Cougar: vieille friquée qui se tape des jeunes, y'a au moins deux erreurs par rapport à ton cas môman...
Répondre
G
Bien joué Pierre ! IL est beau cet article, et t'inquiète pas, il y a des surnoms pires que le tien ;)
Répondre
M
Merciiiiii à toi pour ta générosité, ta folie, ta motivation, ta tenacité et surtout, ton côté waterproof! XD<br /> Un petit nouveau comme je les aime!!! (Quoi ça fait cougar, mais pas du tout!)<br /> <br /> Bisous
Répondre